EMPOWERING MYELOMA ADVOCACY ACROSS EUROPE


LinkedIn facebook twitter youtube

 

 

La pandémie de SARS-CoV-2 (COVID-19) a soulevé de nombreuses questions, notamment sur la vaccination. Nous espérons ainsi répondre à certaines des questions les plus fréquemment posées sur les vaccins actuellement autorisés en Europe. Il ne s’agit pas d’un avis médical et, comme chaque cas est différent, nous vous recommandons de consulter votre hématologue ou votre médecin si vous avez d’autres questions ou préoccupations. De plus, comme la situation concernant la COVID-19 et la vaccination évolue rapidement, MPE tâchera de mettre à jour ce document lorsque de nouvelles informations apparaîtront.

Ce Q&R fournit des informations sur les points suivants :

  • Les vaccins autorisés en Europe à partir de mars 2021.
  • Le fonctionnement des vaccins approuvés et leur mode d’administration.
  • Les effets secondaires et l’efficacité des vaccins approuvés.

 

 

 

Quels vaccins COVID-19 sont approuvés par l’Agence européenne des médicaments (EMA)?

Il existe actuellement quatre vaccins dont l’utilisation est approuvée par l’Agence européenne des médicaments pour la prévention de la COVID-19 (voir Tableau 1 pour plus d’informations sur chaque vaccin):

  1. Vaccin COVID-19 de BioNTech/Pfizer; pour les patients âgés de 16 ans et plus
  2. Vaccin COVID-19 d’AstraZeneca/Oxford; pour les patients âgés de 18 ans et plus (certains pays 18-55 ou 18-65)
  3. Vaccin COVID-19 de Moderna ; pour les patients âgés de 18 ans et plus
  4. Vaccin COVID-19 de Janssen ; pour les patients âgés de 18 ans et plus

 

À quel type de processus d’autorisation ces vaccins ont-ils été soumis?

 

En raison de l’urgence de santé publique existante, les vaccins COVID-19  ont fait l’objet d’un processus de développement accéléré, mais ont tout de même été soumis aux méthodes d’évaluation rigoureuses utilisées par l’EMA. Ces vaccins ont été évalués selon les mêmes normes élevées que celles appliquées à tout autre médicament.

 

Il est important de comprendre que si l’autorisation des vaccins COVID-19 a été accélérée, des vaccins ayant des mécanismes d’action similaires à ceux des vaccins COVID-19 approuvés par l’EMA sont en cours de développement depuis des années. Les vaccins COVID-19 actuels ont été développés à partir de recherches existantes.

 

Comment fonctionnent les vaccins COVID-19 ?

Les vaccins apprennent à notre système immunitaire à reconnaître la COVID-19 et à nous en protéger si/quand nous sommes infectés par le virus.

Les vaccins BioNTech/Pfizer et Moderna sont des vaccins à ARNm. Ces vaccins utilisent du matériel génétique, appelé ARNm, qui, après injection, pénètre dans vos cellules (remarque : ce matériel génétique ne pénètre pas dans la partie la plus interne de vos cellules, appelée noyau, ni dans votre ADN). Les cellules traduisent ensuite l’ARNm en protéines qui ressemblent aux protéines présentes à la surface du virus COVID-19. Ces protéines pénètrent ensuite dans votre circulation sanguine, où l’organisme les détecte comme étant étrangères et génère une réponse immunitaire. Par conséquent, si vous contractez la COVID-19 après avoir été vacciné, votre organisme reconnaîtra le virus et sera en mesure de réagir rapidement pour combattre l’infection.

Les vaccins AstraZeneca/Oxford et Janssen ont une approche différente et utilisent des vecteurs viraux. Ces vaccins sont fabriqués à l’aide d’un adénovirus inactivé, qui sert d’enveloppe pour transporter le matériel génétique de l’ADN dans vos cellules (remarque : ce matériel génétique ne pénètre pas dans la partie la plus interne de vos cellules, appelée le noyau, ni dans votre ADN). Cet ADN est ensuite transcrit en ARNm, puis en protéines qui ressemblent aux protéines présentes à la surface du virus de la COVID-19. Ces protéines pénètrent ensuite dans votre circulation sanguine où l’organisme les détecte comme étant étrangères et génère une réponse immunitaire. Par conséquent, si vous contractez la COVID-19 après avoir été vacciné, votre organisme reconnaîtra le virus et sera en mesure de réagir rapidement pour combattre l’infection.

Aucun de ces vaccins ne contient de virus vivant et il n’y a aucun risque d’attraper la COVID-19 (ou un adénovirus) à cause du vaccin.

 

Comment les vaccins COVID-19 sont-ils administrés?

Les vaccins BioNTech/Pfizer, Moderna et AstraZeneca/Oxford sont administrés en deux doses à des intervalles spécifiques (voir Tableau 1 pour plus d’informations).

Le vaccin Janssen est administré en une seule dose (voir Tableau 1 pour plus d’informations).

Toutes les injections sont généralement effectuées dans le muscle supérieur du bras.

 

Quelle est l’efficacité de ces vaccins?

Il est important de comprendre que si l’efficacité varie d’un vaccin à l’autre, ils offrent tous une protection contre le risque d’hospitalisation et/ou de décès dû à la COVID-19. De plus, compte tenu du timing, de la population et du lieu où chaque vaccin a été étudié, il est difficile de comparer leur efficacité et de déterminer si vaccin est inférieur ou supérieur à un autre.

Il est également important de rappeler qu’un vaccin moins efficace peut tout de même sauver des milliers de vies et prévenir des millions de cas de COVID-19. Le vaccin contre la grippe, par exemple, a une efficacité de 40-60%, selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). Cependant, au cours de l’année 2018–2019, il a permis d’éviter environ “4,4 millions de cas de grippe, 2,3 millions de visites médicales associées à la grippe, 58 000 hospitalisations associées à la grippe, et 3500 décès associés à la grippe.1,2

Chacun des vaccins COVID-19 a été testé sur des milliers de patients de différentes ethnies et dont certains souffraient de pathologies, par exemple de maladies pulmonaires et cardiaques. Les patients atteints de myélome n’ont pas été spécifiquement inclus dans ces essais cliniques et il n’existe aucune donnée sur l’efficacité de ces médicaments auprès des personnes atteintes de myélome. Il a été évoqué que ces vaccins pourraient être moins efficaces chez les patients atteints de myélome ou immunodéprimés, mais cela reste à prouver et cela ne doit pas constituer une raison pour renoncer à la vaccination.

À noter que, bien que l’EMA ait approuvé le vaccin AstraZeneca/Oxford pour les patients âgés de 18 ans et plus, dans certains pays, il est réservé aux patients âgés de 18 à 55 ans ou de 18 à 65 ans, dans la mesure où l’on craint que ce vaccin soit moins efficace chez les patients plus âgés. Consultez votre médecin si vous avez des questions ou des doutes.

Voir Tableau 1 pour un résumé des informations sur l’efficacité de chaque vaccin.

 

Les vaccins COVID-19 protègent-ils contre les variants?

Selon l’EMA, la communauté scientifique et les autorités de réglementation surveillent de près la façon dont le SARS-CoV-2 (le virus à l’origine de la COVID-19) évolue au fil du temps, et dans quelle mesure les vaccins COVID-19 peuvent protéger les personnes contre la COVID-19 causée par tout nouveau variant du virus qui apparaîtrait.

L’EMA a demandé à tous les développeurs de vaccins COVID-19 de vérifier si leur vaccin peut offrir une protection contre les nouveaux variants, comme ceux identifiés au Royaume-Uni, en Afrique du Sud et au Brésil, et de lui soumettre les données pertinentes3

On dispose de quelques informations préliminaires sur la manière dont ces vaccins agissent contre les variants. Le Tableau 2 présente un résumé de ces informations.

 

Combien de temps après avoir été vacciné suis-je censé être protégé ? Combien de temps la protection dure-t-elle?

Avec les vaccins qui nécessitent deux doses, vous n’êtes pas considéré comme protégé avant un certain temps après la deuxième dose. Il est donc important de continuer à limiter votre risque d’attraper ou de transmettre la COVID-19 avant de recevoir la deuxième injection.

De plus, le fait d’être vacciné contre la COVID-19 ne garantit pas une immunité totale. Il faut donc continuer à garder une certaine distance physique, porter un masque et se laver les mains. (Il est également important de rappeler qu’il n’existe pas suffisamment de données pour savoir comment les vaccins réduisent la transmission de la COVID-19 d’une personne à l’autre.)

La durée de la protection offerte par chaque vaccin n’est pas encore connue mais fait l’objet d’une étude.

Voir le Tableau 1 pour des précisions sur la période de protection offerte par chaque vaccin.

 

Quels sont les effets secondaires des vaccins COVID-19?

Des études portant sur le vaccin COVID-19 ont été réalisées sur de nombreux patients et ont montré que le risque d’effets secondaires graves des quatre vaccins est très faible. Les effets secondaires les plus fréquents sont frissons, maux de tête, douleurs (douleur corporelle généralisée ou au point d’injection), fièvre, nausées, fatigue et/ou rougeur et gonflement au point d’injection. La plupart des effets secondaires ont été considérés comme légers ou modérés et ont disparu un jour ou deux après la vaccination.

Rarement, des personnes ont développé des réactions allergiques graves (anaphylaxie) peu de temps après avoir été vaccinées. Par conséquent, les vaccins COVID-19 doivent être administrés sous étroite surveillance médicale afin de contrôler les éventuelles réactions allergiques. Toute personne ayant des antécédents de réactions allergiques graves peut néanmoins se faire vacciner, mais elle doit d’abord consulter son médecin pour évaluer les risques et les avantages du vaccin.

Récemment, plusieurs autorités sanitaires européennes ont temporairement interrompu l’administration du vaccin d’AstraZeneca par mesure de prudence, compte tenu de plusieurs cas de caillots sanguins et de baisse des plaquettes sanguines (cellules que votre corps utilise pour arrêter les saignements). Toutefois, en date du 18 mars 2021, l’Agence européenne des médicaments a déclaré que “les avantages l’emportent toujours sur les risques, malgré un lien possible avec de rares caillots sanguins et une baisse des plaquettes sanguines.” Par conséquent, certains pays ont relancé la vaccination. Pour plus d’informations, MPE vous recommande de vous renseigner auprès des autorités sanitaires locales et/ou auprès de votre médecin traitant, en particulier si vous prenez certains médicaments contre le myélome.

Le communiqué de presse complet diffusé le 18 mars 2021 peut être consulté ici : https://www.ema.europa.eu/en/news/covid-19-vaccine-astrazeneca-benefits-still-outweigh-risks-despite-possible-link-rare-blood-clots

 

Comment le vaccin COVID-19 affecte-t-il le traitement du myélome et de l’amylose AL?

Rien ne prouve que le vaccin ait des interactions avec les médicaments utilisés pour traiter le myélome et l’amylose AL. Cependant, certains médicaments utilisés pendant un traitement intensif peuvent affaiblir le système immunitaire. Par conséquent, les patients qui suivent un traitement intensif peuvent ne pas répondre aussi favorablement au vaccin COVID-19. Malgré cela, il est toujours recommandé de se faire vacciner. Les patients doivent consulter leur médecin/hématologue pour évaluer les différentes options.

 

 

 

Références

  1. Centres pour les maladies et la prévention. Estimation du nombre de cas de grippe, de visites médicales et d’hospitalisations évités grâce à la vaccination: https://www.cdc.gov/flu/vaccines-work/burden-averted.htm?web=1&wdLOR=c6CCF2F0C-9782-4D34-8557-B938655B9EA4
  2. Centres pour les maladies et la prévention. Efficacité des vaccins : Quelle est l’efficacité des vaccins contre la grippe ?: https://www.cdc.gov/flu/vaccines-work/vaccineeffect.htm?web=1&wdLOR=c1F64E497-5C1D-4203-A968-1F123E7B1D40
  3. Agence européenne des médicaments (EMA). Vaccins COVID-19: faits essentiels: https://www.ema.europa.eu/en/human-regulatory/overview/public-health-threats/coronavirus-disease-covid-19/treatments-vaccines/vaccines-covid-19/covid-19-vaccines-key-facts
  4. Agence européenne des médicaments (EMA). Comirnaty: https://www.ema.europa.eu/en/medicines/human/EPAR/comirnaty
  5. Centres pour les maladies et la prévention. Classement des recommandations, appréciation, développement et évaluation (GRADE): Vaccin COVID-19 Moderna : https://www.cdc.gov/vaccines/acip/recs/grade/covid-19-moderna-vaccine.html
  6. Agence européenne des médicaments (EMA). Vaccin COVID-19 AstraZeneca: https://www.ema.europa.eu/en/medicines/human/summaries-opinion/covid-19-vaccine-astrazeneca
  7. Centres pour les maladies et la prévention. Recommandation provisoire du Comité consultatif sur les pratiques d’immunisation concernant l’utilisation du vaccin Janssen COVID-19: https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/70/wr/mm7009e4.htm
  8. Le BMJ. Covid-19 : Où en sommes-nous en matière de vaccins et de variants? https://www.bmj.com/content/bmj/372/bmj.n597.full.pdf
  9. Le BMJ. Covid-19: Le vaccin Pfizer BioNTech a réduit les cas de 94 % en Israël, selon une étude évaluée par des pairs: https://www.bmj.com/content/372/bmj.n567

 

Fichiers modifiables: